Actualités

Arrêtés sécheresse

Publié le 30/05/2017

Arrêtés sécheresse !

- Arrêté sécheresse - Restriction d'eau

Des débits toujours en diminution sur les rivières de Seine-Maritime
Article créé le 23/01/2017
Mis à jour le 01/06/2017

Des débits toujours en diminution sur les rivières de Seine-Maritime

Des débits toujours en diminution sur les rivières de Seine-Maritime et une absence de recharge des nappes souterraines

En l’absence d’une quasi-totale de précipitations depuis la fin de l’année 2016, la baisse des débits se fait ressentir sur l’ensemble des cours d’eau et les nappes souterraines n’ont pas encore entamé leur recharge.

De nombreux cours d’eau ont atteint le seuil de vigilance voire de crise pour les cours d’eau de la pointe de Caux. Les niveaux des nappes souterraines ont atteint les seuils de vigilance, d’alerte voire d’alerte renforcée et de crise.

Des arrêtés préfectoraux ont ainsi été pris pour plusieurs zones d’alerte constatant le franchissement des seuils sécheresse et prescrivant les mesures de surveillance, de limitations ou interdictions provisoires des usages de l’eau :

Les nappes souterraines de la zone d’alerte n° 1 - Bresle ont atteint le seuil d’alerte : l’arrêté préfectoral a été pris le 14 avril 2017.

Le seuil de la zone d’alerte n° 2 - Yères, Eaulne, Béthune a évolué vers le seuil d’alerte et un nouvel arrêté a été pris le 24 mai 2017, abrogeant celui du 14 avril 2017.

Le franchissement du seuil d’alerte a été atteint pour respectivement les zones d’alerte n° 3 "Saâne, Vienne, Scie, Varenne et Arques" et n° 4 "Durdent, Dun, Veules, Valmont, Ganzeville". Des arrêtés pour la zone n° 3 et la zone n° 4 ont ainsi été pris le 24 mai 2017.

La rivière du Commerce a franchi le seuil de crise depuis la mi-avril 2017. Un arrêté sécheresse concernant la zone d’alerte n° 5 "bassins versant d’Etretat, d’Yport, de pointe de Caux, du Commerce et embouchure de la Seine" a été pris le 9 mai 2017 annulant celui du 14 avril 2017.

Le seuil de la nappe souterraine de la zone d’alerte n° 6 "Caux Seine - Val des Noyers et Vallée de la Seine" s’est dégradé et a franchi le seuil Crise : un arrêté préfectoral a été pris le 24 mai 2017], abrogeant le précédent arrêté du 9 mai 2017.

Un communiqué de presse a été diffusé le 10 mai afin d’informer la population sur la situation départementale et sur les arrêtés de limitation et d’interdiction des usages en vigueur. Il est accompagné d’un Guide pratique de la sécheresse en Seine-Maritime qui explicite le fonctionnement des cours d’eau et des nappes souterraines, la prise de limitation et d’interdiction des usages et rappelle les gestes éco-citoyens pour économiser la ressource.

Ces présentes dispositions s'appliquent jusqu'à ce que la situation revienne à la normale. En cas d'aggravation de la situation, des mesures restrictives supplémentaires limitant les usages de l'eau pourront être activées par arrêté préfectoral.

Un « Guide pratique de la sécheresse en Seine-Maritime » a été réalisé par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de la Seine-Maritime afin d’informer la population, les élus, les industriels, les agriculteurs, les pratiquants d’activités nautiques sur les dispositions prises en période de sécheresse et les bons gestes à avoir pour économiser l’eau.

Cette plaquette est diffusée dans les mairies, les organismes professionnels, les associations, les lieux touristiques.

L'ensemble des informations relatives à cette situation est disponible sur le site de la délégation interservices de l'eau et de la nature (DISEN) : http://dise.seine-maritime.agriculture.gouv.fr/

Plus d'infos...

- Arrêté pratique des activités nautiques dans la zone 6

Interdiction de pratiquer des activités nautiques sur certains cours d’eau de Seine-Maritime
Article créé le 06/06/2017

Les faibles débits de certains cours d’eau de Seine-Maritime ont pour conséquence une diminution de la lame d’eau. Il est observé à de nombreux endroits que les pieds de berges sont exondés et des banquettes sont hors d’eau, ce qui engendre une perte d’habitats pour la faune et la flore.

L’activité de canoë-Kayak est pratiquée sur plusieurs cours d’eau côtiers et affluents de la Seine. Or, il est estimé qu’en dessous de 40 cm de tirant d’eau, le passage des embarcations et surtout le passage de leur moyen de propulsion (moteur, pagaie..) peuvent générer des dommages à la faune (zone de reproduction....) et à la flore.

Les interdictions temporaires de pratique d’activités nautiques sur certains tronçons des cours d’eau ont pour objectif d’empêcher la détérioration des milieux aquatiques liée à une sur-fréquentation de certains sites en période d’étiage sévère, elles visent à préserver les habitats, la flore et la faune de rivières particulièrement vulnérables.
L’interdiction de pratiquer des activités nautiques concerne les cours d’eau suivants :

la Saâne, la Vienne, la Scie, la Varenne de la zone d’alerte n° 3 :
la Durdent de la zone d’alerte n° 4
l’Austreberthe, le Saffimbec, la Sainte Gertrude, l’Ambion de la zone d’alerte n° 6.

Plus d'infos...

Haut de page