Barentin pratique

Action sociale

Les aides facultatives


La distribution alimentaire

La Distribution alimentaire a ouvert sur Barentin en septembre 2003, instaurant un partenariat avec la Banque Alimentaire de la Région de Rouen, installée au Houlme, le CCAS et le centre social CRF.

Deux campagnes d’inscription sont menées chaque année. La première, d’avril à juillet et la seconde de septembre à novembre.

Les inscriptions des demandeurs s’effectuent au CCAS suivant un barème de ressources (émanant de la Banque Alimentaire de la Région de Rouen) en septembre et en mars pendant une semaine, puis à raison de 2 mardis (le matin) par mois pendant la période de distribution.
La distribution des denrées est assurée par le Centre Social Croix-Rouge de Barentin dans les locaux de l’ancienne Maison des Associations par une équipe de bénévoles encadrée par des professionnels du Centre Social. Le transfert des produits est assuré par les services techniques de la ville avec l’aide des bénévoles du centre social de la Croix-Rouge.

Les Restos du cœur

De décembre à mars, les Restaurants du Cœur prennent la relève.


Secours exceptionnel

En plus de l’aide alimentaire, le CCAS délivre des aides financières en direction des familles et des personnes en situation de précarité.

Les aides financières ne constituent pas un complément de ressources mais revêtent un caractère ponctuel et visent à accompagner des familles à traverser des périodes difficiles. Ces aides s’inscrivent systématiquement dans le cadre d’un projet d’accompagnement social.

D'une manière générale, en cas de difficultés sociales et financières, il est indispensable de rencontrer le référent social compétent (CMS - CCAS) pour toute étude de la situation. En effet, toute demande d’aide au CCAS doit être établie auprès du travailleur social compétent  pour passage du dossier en commission d’aide au CCAS.
Ces aides  peuvent prendre la forme de prestations remboursables ou non, ou de secours ponctuels en nature (règlements de factures, aides alimentaires sous forme de tickets services..)


Le microcrédit social

Le CCAS a signé une convention avec l'association Parcours Confiance Haute-Normandie (créée par la Caisse d'Epargne de Haute Normandie), qui peut proposer des prêts aux personnes suivies par le CCAS ou orientées par un travailleur social du secteur.

Ce dispositif d’accompagnement  social spécifique s’adresse aux personnes en situation de fragilité afin de proposer un crédit de dépannage (dénommé « crédit Parcours Confiance Haute Normandie ») accessible aux publics actuellement exclues du crédit bancaire ( non endettés) leur permettant de financer des projets de vie, s’inscrivant dans une démarche d’insertion sociale et/ou professionnelle :

  • Réalisation d’un projet personnel en lien avec l'emploi (financement d’une formation, d’un moyen de locomotion (véhicule, mobylette) ou des frais réparations de véhicule, du permis de conduire, de matériel professionnel ou de frais d'études.
  • Réalisation d’un projet personnel en lien avec le logement (accès à un nouveau logement, amélioration de son cadre de vie, acquisition d’équipements ménagers (machine à laver, réfrigérateur.)
  • Réalisation un projet en lien avec la santé et accident de la vie en cas de décès (frais d'obsèques) ou d’handicap (équipement médical).

Le microcrédit social ne remplace pas les aides existantes mais complète les dispositifs d'aides existants (FSL, etc.) et. nécessite une étude de faisabilité.
Le microcrédit social est un prêt d'un montant modeste, compris entre 300 et 3 000 €, remboursable par petites mensualités, sur une période durée maximale de 48 mois, avec de faibles taux d'intérêts (entre 2% et 4%).

L'UDAF 76 peut également instruire des demandes.


Haut de page