1. Vous êtes ici : Accueil
  2. /
  3. actualités
  4. /
  5. Des nouvelles du futur...

Des nouvelles du futur Parc Auguste Badin

visuel du parc Auguste Badin

Le futur parc Auguste Badin a franchi une nouvelle étape avec la désignation de l’architecte paysagiste. Par ailleurs, des ateliers participatifs seront de nouveau au programme afin que vous choisissiez le mobilier, les aires de jeux et les circulations avant le début des travaux fixé à la fin de l’année 2023.

En octobre 2021, 1 847 Barentinois âgés de plus de 16 ans avaient pris part à la consultation citoyenne pour décider du schéma d’aménagement du futur parc Auguste Badin. Avec plus de 62% des suffrages, c’est le schéma dénommé « l’écrin » positionnant le parc comme un bijou dans un écrin naturel qui avait été retenu.

Sur la base de ces orientations, la Ville a lancé un concours d’architectes paysagistes et c’est le cabinet « agence Laure Planchais Paysage & Urbanisme » qui a été retenu avec une proposition d’aménagements qui répond aux souhaits des habitants et qui fait la part belle à l’histoire du site ainsi qu’aux enjeux environnementaux.

Au nord du parc, des espaces de jeux seront implantés à l’instar d’un skate-parc ou de terrains de basket, volley… Au sud, l’ancien canal sera rouvert afin de créer « une île » qui accueillera l’arboretum. De nombreuses passerelles permettront de traverser les cours d’eau et relieront les différents espaces du parc. Grâce à la présence de l’eau de façon importante, la culture de l’osier sera relancée pour alimenter la filière locale. Enfin, cinq « folies », petites constructions de caractères, jalonneront l’ensemble du site pour lui donner un caractère unique et renouer avec l’architecte industrielle qui était présente autrefois.

plan du futur parc Auguste Badin

Samedi 1er avril, une balade sur le site sera organisée afin de faire découvrir les aménagements qui seront projetés aux différents endroits du parc.

Présentation du cabinet architecte paysagiste. L’agence Laure Planchais Paysage & Urbanisme, forte de 29 ans d’expérience, travaille sur l’ensemble du territoire national. Elle œuvre sur une grande diversité de sujets et d’échelles avec une attention particulière sur les usages du quotidien. Sa recherche formelle associe simplicité et intemporalité. L’agence est pionnière depuis la fin des années 90 sur les questions de développement durable. Ses projets conjuguent ingéniosité, pragmatisme et poésie du vivant à l’écoute des lieux et de leur mémoire et sont régulièrement primés. En 2012, Laure Planchais a notamment reçu le Grand Prix National du Paysage décerné par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.

Monsieur le Maire Christophe Bouillon : « C’est une nouvelle étape dans la reconquête de l’ancienne friche Badin que nous venons de franchir. La ville a retenu un cabinet de paysagistes qui a proposé un projet répondant aux attentes exprimées par les habitants et qui mettra en avant le caractère environnemental et écologique du site. Et bien-sûr les habitants seront à nouveau concertés tout au long de la finalisation du projet jusqu’au lancement des travaux à la fin de l’année 2023 ».

Laure Planchais : « Le site des anciennes filatures Badin est une véritable pépite au cœur de la vallée de l’Austreberthe qui ne demande qu’à reprendre vie. Le projet d’aménagement du parc valorise l’écrin de nature qui l’accueille et contribue à la restauration et à l’augmentation de sa biodiversité. Il tire également parti de l’histoire de l’usine pour proposer un lieu qui fédère les habitants de Barentin et devienne un démonstrateur des nouvelles possibilités offertes par le lin, matière première à l’origine de l’usine. L’agence Laure Planchais est très honorée d’être lauréate du concours pour la création du parc Auguste Badin pour lequel toute son équipe composée de paysagistes, d’architectes, d’ingénieurs, d’un concepteur lumière, d’un designer, d’un expert en dépollution et d’une écologue ont à cœur d’œuvrer pour la réussite de la réappropriation de ce lieu. »


La Ville a également présenté le projet de cinéma de quatre salles qui prendra place sur le site, dans l’un des deux bâtiments réhabilités.

halle Badin

L’heure n’est pas encore au début des travaux, prévus pour la fin d’année, mais à la présentation. Lundi 23 janvier, lors d’une conférence de presse organisée sur le site Badin, Monsieur le Maire Christophe Bouillon a présenté le projet de cinéma en présence de représentants de Nord Ouest Exploitation Cinémas, société normande qui a été retenue pour l’exploitation du cinéma.

Avant d’engager ce contrat de concession, la Ville avait réalisé préalablement une étude de faisabilité pour vérifier que l’envie de cinéma exprimée par les habitants lors des consultations représentait un véritable besoin pour la commune et ses alentours. L’analyse avait confirmé la viabilité du projet en indiquant une fréquentation qui pourrait avoisiner, dès la première année, les 90 000 entrées par an.

Le cinéma, qui s’installera dans la grande halle réhabilitée du futur parc Auguste Badin, sera composé de quatre salles pour une capacité totale de 500 spectateurs et fonctionnera toute l’année sans interruption. Dix à quinze films seront à l’affiche, des blockbusters comme « Avatar » ou « Astérix et Obélix », des arts et essais, et également des avant-premières. Une centaine de séances sera programmée par semaine (en comptant les quatre salles).

Un projet à destination de tous. NOE Cinémas développera une politique tarifaire attractive avec de nombreuses possibilités de tarifs réduits afin de rendre le cinéma accessible à chacun. Le prix moyen d’une entrée devrait être de 6€40 la première année. Plus d’une dizaine de possibilités de tarifs réduits sera développée. Sans oublier « les séances du jeudi » à un tarif avantageux comme le théâtre Montdory peut offrir actuellement, un ciné-club pour les 15/25 ans qui pourront décider de leur programmation…

1 400 m² partagé avec un musée numérique. Dans cette grande halle se trouvera également MUSE découverte et MUSE immersif, un dispositif innovant porté par la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais dans seulement trois villes en France (Saint-Dizier, Maubeuge et Barentin). En attendant son ouverture, la Ville accueille à l’espace culturel André Siegfried une partie du dispositif, MUSE découverte, un parcours chronologique en 18 étapes allant des grottes ornées à l’art contemporain, basé sur des reproductions d’œuvres en haute définition ou 3D. Le tout agrémenté de dispositifs pédagogiques et ludiques permettant d’accéder aisément aux bases de l’histoire de l’art.

Richard Patry, Président de Nord-Ouest Exploitation Cinémas, et Président de la Fédération nationale des cinémas français : « Ce projet est une d’une cohérence et une intelligence rare. Il va offrir à la population de Barentin et des alentours un cinéma de proximité qui alliera le meilleur de la technologie sur un site industriel historique. NOE Cinémas est très fier d’être aux côtés de la commune de Barentin et remercie Monsieur le Maire ainsi que l’ensemble du conseil municipal pour leur confiance accordée. »

NOE Cinémas en chiffres :

-45 cinémas programmés en 2023,

-138 salles (dont 12 points de projection du circuit itinérant),

– 2 557 023 entrées réalisées en 2022,

– Plus de 1,6 % de part de marché au niveau de la fréquentation nationale,

– 9ème place du classement des circuits nationaux en 2020.

Aller au contenu principal