Yasmine Ouarraou lors de son stage à l'accueil de la mairie.

Yasmine Ouarraou : « Cet emploi saisonnier va me servir pour la suite. »

Yasmine Ouarraou avec le personnel de l'accueil de la mairie.

Chaque année, la Ville propose des emplois saisonniers pour renforcer ses effectifs durant la période estivale et d’acquérir une première expérience professionnelle. Parmi les 44 jeunes recrutés cet été, Yasmine Ouarraou qui a travaillé pendant trois semaines à l’accueil de la mairie. Rencontre avec cette étudiante Barentinoise qui rêve de devenir avocate.

Services techniques, culture, communication, Médiathèque, accueil de la mairie… De juin jusqu’à début septembre et le retour de vacances de l’ensemble des agents, 44 jeunes Barentinois se sont succédé dans les différents services de la commune.

Une belle occasion pour la Ville de continuer à proposer, malgré des départs en congés, une qualité de services à ses habitants. Une belle occasion pour les jeunes recrutés de se faire une première expérience professionnelle et de gagner leur premier salaire.

Yasmine, quelles ont été vos missions durant les trois semaines passées à l’accueil de la mairie ?

Tout d’abord, je tiens à remercier, avec les collègues saisonnières, Véronique et Ophélie qui nous ont particulièrement bien accueillies. J’ai réalisé de nombreuses missions : création de dossier pour les passeports et les cartes d’identité, gestion du standard téléphonique, prise de rendez-vous. Toutes ces missions vont me servir pour la suite.

Nous avions déjà fait connaissance en janvier à l’occasion des vœux de Monsieur le Maire…

Oui, j’ai eu l’honneur de réaliser une plaidoirie devant les 700 présentes à la cérémonie de vœux de Monsieur le Maire, que je remercie une nouvelle fois pour sa proposition. Ce fut un moment très émouvant avec de longs applaudissements. Des avocats sont venus me voir, le député Gérard Leseul. Aussi et surtout une dame qui m’a prise dans ses bras en pleurant. Je ne pensais pas toucher une personne âgée avec une plaidoirie.

« Je souhaiterais devenir avocate en droit international« 

Et quelle était cette plaidoirie ?

Dans le cadre de mon option droit en terminale au lycée Thomas Corneille, j’ai participé à un concours d’éloquence. Monsieur le Maire Christophe Bouillon avait assisté à la finale que j’avais remportée grâce à ma plaidoirie « Le Prix d’une vie » évoquant l’esclavagisme encore présent dans certains pays malgré les avertissements de l’ONU. Il avait apprécié cette plaidoirie et avait demandé à ma proviseure, Madame Gest, si je pouvais la refaire à l’occasion de ses vœux.

Avec ce concours de plaidoirie remporté de main de maître, vous vous dirigez vers une carrière d’avocate ?

Je rêve de devenir avocate depuis que je suis en cinquième. J’ai réalisé un stage d’observation dans un cabinet, cela a confirmé cette envie. Après avoir connu une scolarité barentinoise (ndlr : Pape Carpentier, Anna de Noailles, André Marie puis Thomas Corneille), j’ai pris la direction de l’université de Rouen pour faire un BUT carrières juridiques. À terme, je souhaiterais devenir avocate en droit international, avec pour but ultime de m’installer à New-York.

Cet été, nous avons accueilli une stagiaire en juridique. Vous en avez profité pour échanger avec elle ?

Oui j’ai bien sympathisé avec Marion. Elle m’a apporté de précieux conseils. Nous avons prévu de nous revoir prochainement.

La Ville souhaite une belle continuation à Yasmine et aux 43 Barentinois qui ont travaillé au sein de ses services.

Aller au contenu principal